Les ambassadeurs aux Jeux Olympiques

| KEYENA

CONTEXTE

Après une saison particulière à chacun, tous ont réalisé les minima olympiques, (sauf Laura Valette qui a su se démarquer sur plusieurs meetings durant sa saison estivale), et ont été sélectionnés par la Fédération Française d’Athlétisme pour représenter la nation française sur la piste olympienne japonaise.

HomepageJO

DES JO PARTICULIERS

Qui dit Jeux Olympiques en période de Covid, dit conditions particulières telles que le huit clos sur la plupart des épreuves, ainsi qu’un protocole bien défini pour l’ensemble des athlètes avec prise de température et test salivaire chaque matin. De même, les athlètes doivent passer d’abord quelques jours sur un camp avant d’aller au village olympique. Arrivé pour chacun, une dizaine de jours en moyenne avant leurs épreuves sur le camp de base à Kobé, ils ont pu s’acclimater à l’atmosphère nippone. Aussi, les athlètes ont pu s’entrainer sur ce camp et intensifier les séances d’entrainement petit à petit dans une ambiance soudée au sein de l’équipe de France. Entre les entraînements, les repas et les soins chez les kinés, nos athlètes français ont pour consigne de rester dans leur hôtel. Heureusement, l’équipe tricolore peut se retrouver et jouer aux cartes ou même regarder les épreuves des JO.

RETOUR SUR LES ÉPREUVES DE NOS AMBASSADEURS

Attéris à l’aéroport d’Osaka le 20 Juillet Laura Valette et Valentin Lavillenie ont eu une dizaine de jours pour s’entrainer sur le camp de Kobé et s’acclimater au climat chaud et humide. Arrivés le 30 Juillet au village olympique, le grand jour se rapproche. Les qualifications pour la perche sont prévues le samedi 31 Juillet à 9h40 heure locale et 2h40 heure française. Quant aux séries du 100m haies, elles débutent aussi le samedi à 10h45 heure locale et 3h45 heure française.

SAMEDI 31 JUILLET

Ça y est, on y est ! D’abord à la perche, Valentin franchit la barre à 5m65 au troisième essai et termine 17ème ce qui est méritant puisque le perchiste s’était blessé au mollet lors d’une séance de côtes avant de rejoindre le Japon. Cependant, cette performance sera malheureusement insuffisante face aux autres concurrents, puisque 11 athlètes ont passé la barre à 5m75. Au tour de Laura qui réalise un chrono de 14’’52 sur le 100m haies qui la classe 8ème de sa série. Malheureusement, ce chrono ne lui permet pas de se qualifier pour les demi-finales. A savoir que Laura a été handicapée par une blessure au genou survenue lors du stage de préparation à Kobe, mais avec son caractère de battante, elle a tout de même tenu à prendre le départ du 100 m haies. L’aventure olympienne se termine ici pour notre percheur et notre hurdleuse. 

DIMANCHE 1er AOUT

Arrivée le 20 Juillet sur le camp de base à Kobé Yanis David s’est aussi envolée au village olympique le 30 Juillet. Les qualifications pour le saut en longueur sont prévues le dimanche 1 Aout à 9h50 heure locale et 2h50 heure française. Le jour J, Yanis réalise son meilleur saut à 6,27 m (-0,4m/s), malheureusement pas assez loin pour l’emmener en finale puisqu’il fallait réaliser 6m60 pour intégrer le top 12. La sauteuse guadeloupéenne finit 23ème des qualifications de la longueur. L’histoire se termine ainsi pour notre sauteuse.

MARDI 3 AOUT

Atterrit le 23 Juillet à l’aéroport d’Osaka le 23 Juillet, Pascal Martinot-Lagarde a rejoint le camp de base de Kobé et a ainsi retrouvé le reste des athlètes tricolores. La série du 110m haies est prévue le mardi 3 Aout à 20h10 heure locale et 12h10 heure française. Le grand jour est là et PML réalise sa meilleure performance de la saison, puisque le hurdler sort tout juste d’une blessure aux ischios-jambiers. Il réalise un chronomètre de 13’’37 pour finir 2ème de sa série, c’est la qualification en demi-finale !

MERCREDI 4 AOUT

À 11h00 heure locale et 4h00 heure française, PML fait baisser son chrono lors des demi-finales en passant la ligne d’arrivée en deuxième position en 13’’25 ce qui lui valide son billet pour la finale ! Dès le départ, Pascal réalise une mise en action surpuissante, en attaquant les premieres haies en tête ce qui lui vaut le sixième temps des demi-finales du 110m haies.   

JEUDI 5 AOUT : FINALE – LA COURSE AU PODIUM

Cinquième de la finale du 110 m haies en 13’’16 (-0,5m/s), à six centièmes du podium, Pascal Martinot-Lagarde a tout donné, améliorant sa meilleure performance de la saison et se rapprochant de son record personnel de 12 »95. Ce jeudi à 11h55 heure locale et 4h55 heure française, PML termine à six centièmes de la médaille de bronze gagnée par le Jamaïcain Ronald Levy, dans une course remportée par un autre Jamaïcain, Hansle Parchment en 13’’04, devant le favori américain Grant Holloway qui s’arrache la médaille d’argent en 13’’09.

LA SUITE

  • Ayant attaqué sa saison tardivement suite à des pépins physiques à l’ischio-jambier, Pascal continue sa saison avec beaucoup d’envie et de soif de victoires. 
  • Valentin de retour à l’entrainement dans le sud à Toulon continue aussi sa saison, motivé plus que jamais. 
  • Quant à Laura, elle fait une pause pour recharger les batteries et prendre soin de son genou blessé.   
  • Yanis après quelques jours passés en France est repartie en Floride pour reprendre le cours de sa vie américaine.